anime reviews

Inuyashiki: Une critique gouvernementale / L’opposition du bien et du mal

Introduction

Imaginez: Vous apprenez que vous êtes atteint d’un cancer et qu’il ne vous reste plus que quelques jours à vivre. Lorsque vous sortez dans un parc, une nuit, pour profiter du ciel étoilé et réfléchir au temps qu’il vous reste à vivre, soudain, vous mourrez écrasé par une putain de soucoupe volante!!
Le lendemain, lorsque vous vous réveillez sur la pelouse du parc en ayant tout oublié de ce qu’il s’est passé, vous vous trouvez étonnamment en forme. Vous rentrez donc chez vous comme si de rien était et soudain votre corps s’ouvre, dévoilant de complexes mécanismes.
Vous comprenez alors que des êtres extra-terrestres vous ont changé en robot high-tech vous répliquant à la perfection.
C’est ce qui est arrivé à Inuyashiki.

Ichirou Inuyashiki, soixantenaire malade et délaissé par sa famille va peu à peu découvrir ses pouvoirs et s’en servir pour faire le bien, tandis que Hiro Shishigami, un étudiant déjà plutôt dérangé de base, qui se trouvait sur les lieux au même instant décidera d’utiliser le côté obscur de la force.

Pour remettre l’œuvre dans le contexte, le manga Inuyashiki est un drame de science-fiction imaginé par Hiroya Oku (notamment connu pour son précédent manga Gantz). Il fut publié du 28 janvier 2014 au 25 juillet 2017 au Japon. En 2017, le manga a connu une adaptation en série animée de la part du studio MAPPA (Yuri!!! on Ice, Punch Line, et plus récemment Banana Fish).

Nous allons dans un premier temps nous pencher sur l’apparition d’une certaine figure politique dans le manga. Puis dans un second temps, je traiterais des points communs entre Inuyashiki et d’autres œuvres du même genre. Avant de conclure, j’aborderais certains points, comme par exemple l’utilisation d’effets spéciaux ou la bande son.

Etymology Time!
Nom original: いぬやしき(Inuyashiki)
Traduction officielle (EN): Inuyashiki: Last Hero
Ma traduction: Inuyashiki
-note: les Américains ont cette fâcheuse tendance à
vouloir allonger les titres quand ce n'est pas 
nécessaire... Ici, le nom de l’œuvre est tout 
simplement celui du personnage principal.

Une critique gouvernementale

Le fait que l’histoire se déroule dans le Japon actuel est plutôt intéressant. Pour le coup, ce n’est pas nouveau les histoires se déroulant dans le monde réel. Ce que je trouve intéressant ici, c’est le fait que l’œuvre traite de sujets actuels, notamment politiques. Si l’on va plus loin, on peut percevoir une critique du gouvernement japonais sur le plan de défense d’attaques terroristes.

Plus fort encore, nous avons droit à une surprenante apparition de Donald Trump s’exprimant à la télévision à propos d’une certaine fin du monde. Ce passage qui se veut comme une satire de la présidentielle Américaine nous en apprend plus sur la vision qu’on les pays extérieurs (notamment le Japon ici) de l’élection de Trump.

C78-VQ7XUAAdq6x.jpg large
Extrait du discours tenu par Donald Trump dans le manga:

« I’ve lived long enough. I’ve done everything I wanted to do. I get to go out on top, as the President. There’s nothing less for me to prove. So all bets are off now, steal, rape, kill-do your worst, you fucking scumbags! As of this moment, murder is legal! » (english fan translation)
maxresdefault
Adaptation du même passage du discours dans l’anime:

« I’ve lived long enough. I even became president of this great land. I have no regrets. The rest of you losers can go do whatever the hell you want. There’s no more price to pay. » (official english translation provided by Amazon)

Son discours satirique dans le manga avait fait polémique à l’époque, et a complètement été remanié et raccourci dans la version animée pour être moins violent. Cependant, je ne pense pas que l’on puisse parler de censure, l’anime ne faisant que 11 épisodes, il fallait forcément raccourcir drastiquement les textes. Cela reste bien dommage car l’effet comique qu’il avait dans le manga est ici amoindri. Je tient aussi à noter que c’est une des rares fois ou j’ai entendu un doubleur « anglophone » dans un anime en VO (voici l’extrait vidéo pour vous faire une idée).

On comprend que l’auteur est très attaché à l’actualité, la parution du chapitre contenant la première apparition du président Trump datant de seulement quelques mois après son élection. Inuyashiki est donc plutôt ancré dans l’actualité géo-politique de ces dernières années.

Je me permet de faire un lien avec le manga Dr.Stone paru très récement dans le Weekly Shōnen Jump et scénarisé par Riichiro Inagaki, auteur d’Eyeshield 21. Dans lequel Donald Trump fait aussi une furtive apparition assez hilarante dès le premier chapitre (tandis qu’on ne le voit qu’à la toute fin dans Inuyashiki).

C6REwevWUAEWnoY

L’opposition du bien du mal

Comme dit plus haut, Inuyashiki tentera de se servir de ses pouvoirs pour faire le bien tandis que Shishigami les mettra au profit du mal. Ce n’est pas sans rappeler Light Yagami et L de Death Note.
Au delà du rapport bien et mal, je souhaitais soulever une ressemblance frappante entre Hiro et Light. Les personnages ont tous deux une apparence physique et une personnalité tellement proche que j’ai directement pensé que ça ne pouvait pas être qu’une simple coïncidence.

Etymology Time!
En analysant l'étymologie des noms des personnages on peut
remarquer un anagramme dans le nom de Hiro Shishigami
qui pourrait être une référence directe au Shinigami,
littéralement "dieu de la mort" en japonais, que l'on
retrouve aussi dans Death Note! Encore un exemple montrant
que le nom d'un personnage n'est que très rarement choisi
au hasard et peut en dire beaucoup sur sa personnalité.
Capture
Hiro Shishigami (Inuyashiki) / Light Yagami (Death Note)

Ce qui est aussi frappant c’est que pour chaque série on peut trouver un personnage équivalent plutôt ressemblant. On peut par exemple faire un rapprochement entre Misa Amane (la petite amie de Light dans Death Note) et Shion Watanabe (La petite amie de Hiro, qui je trouve est encore plus insupportable que Misa. Car Misa à déjà exprimée cette envie de « purger le monde » et en plus se fait manipuler tout du long, tandis que Shion est juste très conne et essaie de faire la fille exemplaire alors qu’elle sort avec un serial-killer recherché par la police…) Bref je m’égare…

Il y a beaucoup trop de ressemblance entre les deux œuvres pour ne pas admettre qu’il y ait au moins eu une inspiration de Death Note. On pourrait s’amuser à les comparer encore longtemps. La principale différence entre les deux est surtout le fait que Death Note utilise la mythologie japonaise, notamment avec les Shinigami’s tandis que Inuyashiki tend plutôt vers la science-fiction avec des cyborgs et des ovnis. Il y a aussi l’aspect religieux qui apparait beaucoup dans Death Note, mais cela mériterait un article à part sur le sujet tant il est vaste (si vous êtes intéressé: voir article complémentaire).

1444221778-0cc7a0d88623783636466c3fa16d29b6
Symbolique du fruit interdit présente tout au long de Death Note

Je suis du genre à beaucoup aimer les mises en abyme, surtout quand l’auteur le fait avec ses propres œuvres. C’est ce que fait Hiroya Oku avec son manga Gantz qui se retrouvera référencé à plusieurs reprises dans Inuyashiki. En effet, le personnage de Andou Naoyuki s’avoue être un grand fan de Gantz dans un dialogue assez drôle ou l’auteur critique sa propre œuvre avec désillusion. De plus sa chambre est couverte de posters faisant directement référence au manga.

DBhDDjneF9l53NP84NvLMuZ-jL702fKd3OhVU96ke-Y

La seconde référence est quand à elle très bien cachée et peut ne pas être voulue, ce n’est qu’une interprétation de ma part. Je veut bien sûr parler de la scène de suicide sur la trame de métro dans l’épisode 7 (voir extrait). Cette scène me fait fortement penser à la scène dans laquelle le personnage principal de Gantz meurt dans le métro et qui marque le début du manga. Si j’en suis venu à cette conclusion, ce n’est pas par pur hasard; peu après cette scène, Hiro dira:

« Depuis ce moment-là, je ne pense qu’à une chose. Que je suis une machine. Faite de métal. Sans cœur. Je ne suis pas vivant. Une obscurité sans fond. J’ai eu peur. C’est tout. Et puis un jour, je me souviens du jour où j’ai vu quelqu’un se suicider sur les voies. […] Certains prenaient des photos, d’autres s’enfuyaient en courant. Mais moi… J’ai senti une lumière. […] J’ai eu une révélation. J’ai tout misé sur la lumière que j’ai ressenti ce jour-là. » (traduction française officielle fournie par Amazon)

En interprétant ses paroles, ont peut en venir à la conclusion que cette scène est bel et bien une référence à Gantz lorsque le héros meurt puis est envoyé dans une autre dimension (une obscurité sans fond = mort / une lumière = résurrection).

gantz_metro_scene
Scène issue du premier épisode de Gantz

Je tiens à préciser que je trouve cette scène de Gantz particulièrement ratée, du fait qu’elle cherche avant tout a proposer du gore exagéré. Tandis que je trouve celle d’Inuyashiki plus intéressante car plus subjective et émotionnellement chargée.

Quelques points supplémentaires

  • Faire le choix d’un protagoniste âgé. C’est quelque chose d’assez osé, que l’ont voit très rarement, voir quasiment jamais en manga. Généralement l’auteur fait plutôt le choix d’un protagoniste dans la fleur de l’âge afin de toucher une audience potentiellement plus vaste et plus réceptive.
inuyashiki
Exemple de transformation d’Inuyashiki en machine issu de l’épisode 6

Un animé qui fait réfléchir. Le personnage se retrouve changé en machine mais n’en reste pas pour le moins humain. Cela soulève aussi de nombreux questionnements moraux. Sommes-nous humains ? Qu’est-ce qui nous définit en tant que tel ? On pourrait aussi partir dans un essai philosophique, mais l’article est déjà assez long comme ça. 😅

 Etymology Time!
Le nom "Inuyashiki" contient le kanji 犬(Inu) signifiant
chien. Serait-ce une référence voulue aux liens forts
qu'entretiennent le personnage et son animal à quatre
pattes qui dès le départ l'entraine indirectement dans
cette folle aventure?
  • Inuyashiki est un exemple de bonne utilisation de CGI, notamment lors des phases de transformation et les phases de vol. On peut d’ailleurs faire un lien direct encore une fois avec Gantz qui est connu pour être un des premiers manga à utiliser une technique de rendu généré par ordinateur qui permet au mangaka de directement dessiner par dessus le squelette des personnages afin de donner une impression de 3D dans ses planches (quelque chose de révolutionnaire pour l’époque!).

Dans un anime, l’utilisation de CGI est souvent signe d’un manque de budget (car plus simple à animer avec un logiciel de rendu 3D). Cela peut parfois donner des résultats vraiment très moches. Comme par exemple la terrible animation de la saison 2 de Berserk qui est carrément devenue un meme.

berserkgif_3g89
Non mais sérieusement, regardez moi cette horreur…

Heureusement, ici la CGI est vraiment mise à profit et utilisée uniquement quand nécessaire. Elle permet même d’embellir certains passages en apportant des effets de profondeur et de mouvements assez réussis.

  • Pour ce qui est de l’OST, pas grand chose à rajouter, elle fait le taff. L’ending a beau être assez oubliable, il reste très beau. L’opening quand à lui est vraiment excellent, aussi bien sur le plan musical qu’au niveau des visuels qui sont très réussis et qui arrivent très bien a présenter les personnages et le ton de l’anime en seulement quelques secondes.

Conclusion

Je me doute tout de même qu’Inuyashiki appartient à un genre de niche et que par conséquent il ne plaira pas à tout le monde. Personnellement, je l’ai beaucoup apprécié de part les thématiques sombres qu’il soulève et qui font beaucoup réfléchir sur le monde qui nous entoure. Le scénario n’est pas fou mais les personnages principaux sont intéressants et bien développés, (par exemple, la psychologie de Hiro). L’animation est très réussie et sait tirer la CGI à profit. La bande son est impeccable… Que dire de plus ? Voyez par vous-même pour vous faire votre propre avis (j’ai fait exprès de ne dévoiler aucun spoiler majeur).

91BhSfBgc7L._RI_

L’anime est disponible en streaming légal sur Amazon Prime Video.
Le manga est publié aux éditions Ki-oon, dont un extrait est lisible gratuitement ici.
Apparemment, une adaptation en film live-action a eue lieu très récemment, si vous être curieux, en voici le trailer.

Merci de m’avoir lu, see you soon!

Image associée

Cet article vous a plût? Laissez-le savoir en laissant un commentaire plus bas, ou bien directement en me contactant par mail ou via twitter.
Publicités
Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s